Rencontre avec Claude Turping, Managing Director de Valorlux pour évoquer sa première année à la tête de la société luxembourgeoise, ses principaux chantiers et projets à venir, mais également la place qu'occupe l'économie circulaire au sein de Valorlux.

Monsieur Turping, vous avez rejoint Valorlux il y a maintenant un an. Quel bilan tirez-vous de cette première année ? Quels ont été vos principaux chantiers et quels sont vos projets ?

A mon arrivée en mars 2016, j’ai pu constater le bon travail effectué au cours des deux dernières décennies. Toutefois, après plus de 20 ans d’existence, toute organisation doit se remettre en question pour déterminer si elle est toujours en adéquation avec les attentes de ses clients, mais aussi du marché et anticiper les changements auxquels elle devra faire face. Durant ces dernières années, de bons projets ont vu le jour, je pense notamment au sac bleu, à la gestion centralisée ou aux stations de collecte RE-box. 

Mon rôle est d’optimiser l’ensemble des systèmes de manière collaborative. Les résultats obtenus en 2016 sont encourageants. La collecte des sacs bleus a connu une progression de 3,4 %. Les quantités d’emballages collectés dans les stations RE-box ont presque doublé entre 2015 et 2016. Dans les communes de Mertert et Stadtbredimus, le remplacement du sac bleu par un sac de couleur verte intégrant les films et sacs plastiques a permis d’augmenter de 19,7 % le poids total des sacs collectés. Le sac vert se met désormais progressivement en place sur l’ensemble du pays. Un appel d’offres visant à déterminer notre futur partenaire de tri pour les 15 années à venir est actuellement en cours et l’enjeu est évidemment de taille.

L'économie circulaire est centrale au sein de la société Valorlux. Quelles sont les principales initiatives allant dans ce sens ?

Afin de répondre aux enjeux environnementaux, économiques et sociaux qui se présentent à nos modes de consommation actuels, nous avons décidé de placer l’économie circulaire au cœur de notre stratégie.

En étroite collaboration avec nos partenaires, cette nouvelle stratégie se déploie sur l’ensemble de nos activités depuis la collecte en porte-à-porte ou les points d’apport volontaires (parcs de recyclage, stations RE-box) jusqu’aux filières de recyclage en passant par le tri.

Les initiatives de VALORLUX allant dans ce sens ne manquent pas. Parmi celles-ci, l’accent est mis sur la collecte et le tri des emballages afin d’améliorer sans cesse la qualité du tri et d’élargir les emballages acceptés. L’optimisation des trajets ainsi que le remplissage des camions sont également primordiaux afin de limiter les émissions en CO2e. Enfin, une attention particulière est accordée au recyclage de proximité en Europe ou dans la mesure du possible dans des filières situées au Luxembourg ainsi qu’à la qualité du recyclage des matériaux.

 

Fin 2018, les sacs plastiques deviendront payants au Luxembourg. Quelles sont les alternatives que propose Valorlux ? Quels sont les résultats des campagnes "éco-sacs" ?

A partir du 31 décembre 2018, les points de vente ne pourront en effet plus distribuer gratuitement de sacs en plastique d’une épaisseur supérieure à 15 microns. Parallèlement, la consommation de sacs en plastique qui s’élève actuellement à une valeur estimée de 130 sacs en plastique légers par an et par habitant ne devra pas dépasser 90 sacs par personne et par an au 31 décembre 2019, puis 40 sacs en plastique léger par personne et par an au 31 décembre 2025. 

Dans ce cadre, VALORLUX encourage vivement les consommateurs à utiliser leur éco-sac ou tout autre type de sac réutilisable. Il faut aussi noter que les éco-sacs abîmés peuvent être échangés gratuitement dans tous les magasins partenaires ou, si le consommateur n’en a plus l’usage, être déposés au parc de recyclage pour être recyclés.

Depuis l’introduction de l’éco-sac en 2004, environ 841 millions de sacs de caisse à usage unique ont pu être épargnés, ce qui représente une économie de 5651,2 tonnes de plastique ou de 12 568 925 litres de pétrole. Par ailleurs, la distribution de sacs de caisse par achat a connu une baisse de 32 % entre 2015 et 2016. Ces résultats encourageants traduisent la sensibilisation grandissante du citoyen à la thématique environnementale.

A l'automne, vous lancerez la seconde édition de Trophéco. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’objectif de Trophéco, le prix de l’emballage écoresponsable, est de montrer aux consommateurs que les entreprises font des efforts pour concevoir des emballages respectueux de l’environnement et les encourager dans leur démarche.

Les candidatures seront ouvertes à l’automne 2017 sur le site tropheco.lu. Toutes les entreprises qui mettent des emballages sur le marché luxembourgeois pourront concourir dans les 3 catégories suivantes : réduction du poids/volume de l’emballage, origine des matériaux et fin de vie de l’emballage.

 

Plus d’informations sur valorlux.lu ou prevention-valorlux.lu  


Publié le 11 juillet 2017