Les banques HSBC et ING ont réussi avec succès une transaction de cargaison d’une société américaine. En utilisant la technologie blockchain, cette opération est une première pour le commerce.

Les deux banques HSBC et ING ont dernièrement eu recours à la technologie blockchain. En effet, grâce à une « lettre de crédit », elles ont pu effectuer la transaction d’une cargaison de soja transportée d’Argentine vers la Malaisie. La blockchain a ainsi permis la récupération de toutes les données nécessaires, tout en engendrant un gain de temps, une rapidité, une simplicité et une sûreté plus évidente. D’une durée habituelle de 5 à 10 jours, cette fois-ci, cette opération n’a duré que 24h et a été réalisée par Corda. Cette start-up américaine a levé 107 millions de dollars en mai dernier. ING, HSBC, BNP Paribas, Natixis et Société Générale constituent une partie de ses investisseurs. Elle constitue une réelle nouveauté dans le commerce international.

Le Luxembourg est en avance avec cette technologie, celle-ci étant déjà utilisée dans les fonds. Une transaction sur la plateforme FundsDLT réalisée en juillet dernier par Natixis Asset Management puis par BNP Paribas Asset Management au mois de janvier. S’ajoute l’asbl Infrachain, créé en 2016 avec 35 membres. Parmi eux, de grandes entreprises ressortent dont Alibaba, le géant chinois du commerce en ligne. Cette organisation européenne à but non lucratif met en place une gouvernance axée sur la communauté pour l'utilisation de la blockchain.


Publié le 18 mai 2018