Selon une étude publiée par Eurostat concernant l'année 2015, la production de déchets plastiques par habitant au Grand-Duché est bien supérieure à la moyenne européenne. Le constat est le même en ce qui concerne les ordures ménagères. Des chiffres à relativiser par rapport à la politique de recyclage, mais qui ne doit pas faire oublier une production en hausse continue.

En 2015, chaque résident a produit en moyenne 52kg de déchets en plastique. Un chiffre qui place le Luxembourg à la deuxième place des plus gros producteurs européens de déchets plastiques derrière l'Irlande (62 kg/habitant).

Ces chiffres sont à relativiser grâce au recyclage, qui est le seul moyen de calculer la masse de matière plastique consommée par habitant. La récente directive européenne, qui impose aux pays européens de recycler 50% des ordures ménagères, est atteinte au Luxembourg d'après l'étude, tandis que Chypre, avec 80% de déchets incinérés ou mis en décharge, en est encore loin.

En termes de production d'ordures ménagères, le Luxembourg reste également largement au-dessus de la moyenne européenne de 472 kg par habitant avec plus de 600 kg produits par habitant. Ce chiffre est d'autant plus inquiétant que si l'on se penche sur les années précédentes, le Grand-Duché est le pays qui enregistre la plus forte augmentation de production d'ordures ménagères depuis 1995 par rapport à ses pays voisins, avec une hausse de 6%, contre une baisse de 8% en Belgique.

L'Union Européenne, quant à elle, prévoit la mise en place d'une "stratégie pour les déchets en plastique dans l'environnement", avec une réglementation commune sur la séparation des déchets.


Publié le 23 novembre 2017