Microsoft a racheté Semantic Machines, start-up d’intelligence artificielle conversationnelle, pour faire face à la concurrence en assistance vocale. L’entreprise pourra ainsi améliorer Cortana, Bot Service et les Microsoft Cognitive Services.

La start-up Semantic Machines vient d’être rachetée par Microsoft. Spécialisée dans le traitement du langage naturel (NLP), branche de l’intelligence artificielle conversationnelle, elle vise à améliorer Cortana et se mettre au niveau des assistants vocaux intelligents concurrents comme Siri d’Apple HomePod, Assistant de Google Home, Alexa d’Amazon Echo et bien d’autres encore. Ces grands groupes tentent d’enrichir les conversations avec les enceintes connectées. Microsoft souhaite la même chose pour Cortana, en proposant à ses utilisateurs une interaction beaucoup plus naturelle.

Microsoft a du retard sur ses concurrents, que l’acquisition de Semantic Machines pourrait réussir à combler. Cette start-up a été créée en 2014 par plusieurs experts dont Larry Gilick, ancien scientifique de Siri, Dan Klein, professeur à l’Université de Berkeley et son collègue Percy Liang, professeur à l’Université de Stanford. Capable de « communiquer, de collaborer, de comprendre nos objectifs et d’accomplir des tâches », la technologie que développe cette start-up devrait améliorer Cortana, Azure Bot Service, chatbot de son Cloud Azure et les Microsoft Cognitive Services. Microsoft souhaite également créer un centre d’IA conversationnelle à Berkeley.