Ce jeudi 7 mai, 500 CEOs et décideurs de la Grand-Région s'étaient donnés rendez-vous pour assister à la 5ème édition des Luxembourg Green Business Awards. Entre prix désormais classiques et nouveautés pour répondre aux innovations des sociétés luxembourgeoises candidates, les organisateurs ont remis un total de 15 prix de référence. 

 

L’événement, rythmé par les interventions passionnantes d’experts locaux, et entrecoupé de plusieurs sessions de remise de prix, a ravi les participants. Camille Gira, ancien lauréat du Green Public Sector Award en 2013, et désormais Secrétaire d’Etat au Ministère du Développement Durable et des Infrastructure, a officiellement ouvert cette nouvelle édition dont la mission principale reste l’émulation des bonnes pratiques et la reconnaissance des meilleures solutions Green au Grand-Duché.

 

Les experts présents ont alors pu profiter de l’expérience de Gilles Vermot-Desroches et des bonnes pratiques mises en place au sein de la société Schneider Electric dans laquelle il occupe le poste de Directeur du Développement Durable. Ce professionnel du développement durable a mis l’accent sur la nécessité de comprendre les challenges d’un monde en constante évolution, sur les bienfaits de la mise en place d’une stratégie business axée sur le développement durable et également sur les devoirs d’une entreprise comme Schneider Electric.

 

Cette année, c’est APATEQ qui a ouvert le bal en se voyant remettre le prix Green Luxembourg SME Award, notamment pour leurs solutions de purification d’eaux municipales et industrielles. Les conseils Dirk Martin pour une start-up souhaitant lancer un produit Green ? Savoir ce qui se fait actuellement sur le marché, trouver des partenaires ayant les mêmes objectifs tournés vers l’avenir et enfin avoir la possibilité de décupler votre modèle.

Par la suite, le Green NFP Organization Award a récompensé IBLA, Institut fir biologesch Landwirtschaft an Agrarkultur Luxembourg, pour le plus grand bonheur d’Evelyne Stoll, qui a invité les participants à « ajouter l’environnement à leur checklist ». 

C’est ensuite la mobilité verte, qui était à l’honneur, et c’est la société de transport Sales-Lentz qui a remporté le Green Mobility Award, remis par Laurent Rouach de PwC. La raison de ce succès ? La volonté de créer un avenir responsable au Luxembourg.

Pour son projet « Crystal Parc », connu pour être les nouveaux locaux de PwC Luxembourg, que Schemel Wirtz Architectes s’est vu remettre le Green Architecture Award, particulièrement ému de voir son environnement de travail quotidien récompensé par les membres du jury. Selon Dominik Dippelhofer, l’avantage numéro un de ce bâtiment est « l’éclairage naturel créé par un atrium vitré et la transparence des façades ».

Et enfin, pour clôturer cette première série, Goodyear a remporté le Green Product Award pour son Goodyear FuelMax S combiné à sa nouvelle IntelliMax Groove Technology. Avec les technologies utilisées, « ces pneus se déforment moins et permettent une baisse de la consommation et des émissions carbone », souligne Romain Hansen.

 

La parole a ensuite été donnée au Professeur Thomas Malnight de l’IMD Business School à Lausanne et dont les spécialités sont le leadership et la gestion du changement. Lors de son intervention, il a insisté sur l’importance d’innover et d’avoir une vision à long terme, malgré les pressions financières et la zone de confort qui ont tendances à freiner les décideurs. Les acteurs majeurs du futur sont ceux qui dès à présent travaillent à la redéfinition de leurs activités, voire de leur industrie. Il est facile d’intégrer le Green dans une société, le véritable challenge étant de placer le Green au centre d’une stratégie business.

 

L’innovation de l’année, le Green Innovation Award est revenu cette année à la société Naturhome, pour son projet NCube. Selon Olivier Louis, « NCube répond à un besoin, étant donné que le logement reste un sujet difficile au Grand-Duché. Les performances énergitiques de ces logements accessibles sont leur premier atout ».

La société betic s’est vue remettre le Green Energy Award. La mission principale du bureau d’ingénieurs-conseils est de concevoir des installations techniques dont l’impact sur l’environnement est le plus faible possible, l’objectif idéal étant que le bilan énergétique global du bâtiment soit positif.

Pour ses nouveaux locaux, Enovos remporte le Green Workplace Award. Laurent Magi, souligne le fait que le bâtiment vient d’obtenir deux certifications environnementales et que tous les employés bénéficient maintenant d’un véritable espace de travail collaboratif.

La société ProNewTech a ensuite été récompensée d’un Green IT Award. Le Green est constamment pris en considération de tous les projets de la société, comme le souligne Bertrand Parisot.

Un des nouveaux prix, le Green Report Award a été remporté par Oikopolis Group, dont les innovations et certifications biologique de l’agriculture bénéficient en premier lieu aux clients.

 

Steve Waygood, Chief Responsible Investment Officer au sein de la société Aviva Investors s’est ensuite donné la mission de faire prendre conscience à l’assemblée de l’importance des investissements responsable. Après une explication sur le fonctionnement du marché des capitaux, Steve a pointé l’importance des politiques ESG des sociétés dans lesquelles nous investissons. De ce fait, il est de notre responsabilité, en tant qu’investisseurs, de s’assurer de la transparence et des bonnes pratiques de ces sociétés. Aujourd’hui, en 2015, la demande en investissements responsables reste trop faible. A nous de tout faire pour qu’elle augmente.

 

La dernière session de remise des prix a vu PwC Luxembourg remporter le Green Advisory Award. Laurent Rouach a dès lors souligné l’importance de l’exemplarité, sincérité, et de travailler sur des projets ambitieux pour la société de conseil qui soutient l’initiative des Luxembourg Green Business Awards depuis le début de l’aventure.

Les trois syndicats intercommunaux SIGRE, SIDEC et SIDOR ont convaincu les membres du Jury et ont remporté le Green Public Sector Project of the Year Award. Steff Schaeler, a insisté sur l’exemple que doivent donner le secteur public, les communes, les administrations et le gouvernement luxembourgeois.

La société de livraison DHL s’est vue remettre le Green Team Award, pour la deuxième fois en 5 ans. Michel Lamballais et son équipe s’engagent quotidiennement, notamment la réduction des émissions CO2.

Serge Orban, de la société Avery Dennison, a été élu Green Manager of the Year. Les chiffres prouvent l’efficacité de la stratégie américaine: une réduction d’énergie de 20% et une baisse de déchets de 40%.

Et pour conclure cette 5ème édition des Luxembourg Green Business Awads, le prix du Green Business of the Year a été remis à la société Husky Injection Molding Systems. Pascal Brandebourg a alors partagé ses conseils avec l’audience : « mesurer les objectifs puis étudier la solution, s’assurer du soutien de sa direction, et enfin, trouver les bons partenaires qui vous accompagneront dans votre démarche green ».

 

Fabien Amoretti, Managing Director de Farvest et à l’origine de l’événement a ensuite invité les participants à s’inscrire à l’ICT Spring les 19 et 20 mai prochain. Cette année, la FinTech, les stratégies digitales ainsi que l’expérience utilisateurs seront à l’honneur lors de l’événement technologique de référence au Grand-Duché et dans toute l’Europe. Cette année, ce sont près de 100 speakers locaux et internationaux qui se succèderont sur scène. A noter également une matinée dédiée à la digitalisation des Ressources Humaines, et la première compétition digitale interuniversitaire en Europe, la MorpheusCup lors de laquelle s’affronteront 300 étudiants de 17 pays européens.

 

Merci aux sponsors de l’événement, aux participants qui font évoluer le Green Business au Luxembourg ainsi qu’aux membres du Jury. Nous vous donnons rendez-vous l’an prochain pour une 6ème édition du Luxembourg Green Business Summit.

 

Alexandre Keilmann - @Alex_Klmnn

 


Publié le 08 mai 2015