Le 12 décembre 2017, le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel, et la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, ont participé au One Planet Summit à Paris, organisé à l’initiative du président de la République française, Emmanuel Macron, avec l'Organisation des Nations unies et la Banque mondiale.

Le sommet s’est inscrit dans le cadre du processus de la mise en œuvre de l’accord de Paris et a traité plus particulièrement des questions de financement des actions climat et de l’alignement des flux financiers afin de permettre d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris – aussi bien en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre que de protection des populations face aux conséquences du dérèglement climatique.

Après un déjeuner de travail à l’Élysée en présence du président Emmanuel Macron et de nombreux chefs d’État ou de gouvernement, le Premier ministre s’est rendu en bâteau à la Seine musicale sur l’île Seguin.

Devant quelque 2.000 représentants du monde politique et associatif, le Premier ministre a participé à un panel, modéré par Emmanuel Macron et intitulé "Mobiliser le système financier vers une plus grande intégration du climat". Lors de son intervention, Xavier Bettel a évoqué le troisième objectif de l’accord de Paris, qui consiste à rendre les flux financiers compatibles avec un développement à faibles émissions de gaz à effet de serre.

"Suite à l’adoption de l’accord de Paris, mon pays a pris plusieurs initiatives importantes pour réorienter les flux financiers internationaux vers des investissements plus durables et pour jouer un rôle majeur dans le domaine de la finance verte", a annoncé le Premier ministre.

Le Premier ministre a expliqué que son gouvernement avait lancé conjointement avec la Banque européenne d'investissement une plate-forme commune dans le but de mobiliser des investissements pour des projets ayant un fort impact dans la lutte contre le changement climatique. 30 millions d’euros seront investis à cet effet.

"Afin de contribuer au développement de nouveaux marchés de capitaux verts, le gouvernement a lancé en partenariat avec la Société financière internationale de la Banque mondiale, le Green Cornerstone Bond Fund, un fonds d'investissement basé au Luxembourg, qui cible les obligations vertes émises par des banques d'Afrique, d'Asie, du Moyen-Orient, d'Amérique latine et d'Europe de l'Est", a ajouté Xavier Bettel.

Et de continuer: "Finalement, afin de stimuler l'innovation climatique, mon gouvernement, conjointement avec des partenaires du secteur privé, met en place un Climate Finance Accelerator visant la professionnalisation des gestionnaires de fonds dans le domaine de la finance verte."

"Ces nouvelles annonces concrètes illustrent les efforts de mon gouvernement qui visent à établir le Luxembourg comme centre international de la finance durable, en créant un écosystème exemplaire pour contribuer significativement à la lutte internationale contre le changement climatique", a conclu le Premier ministre.

La ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, a participé à trois tables rondes ministérielles et a eu des rencontres bilatérales avec plusieurs homologues et hauts représentants d’institutions internationales.

En marge du sommet, les représentants du gouvernement ont rencontré 80 représentants d'entreprises luxembourgeoises et françaises qui ont participé au World Efficiency Summit, un évènement labellisé du sommet.

Communiqué par le ministère d'État