samedi, mars 2, 2024
AccueilEnergieL'hydrogène arrive sur les navires, ce moteur à à grand rendement est...

L’hydrogène arrive sur les navires, ce moteur à à grand rendement est sur le point d’entrer dans une nouvelle ère

Yanmar Holdings Co. développe un moteur marin à hydrogène pour des navires côtiers japonais, visant la neutralité carbone d'ici 2050.

La société Yanmar Holdings Co. (YPT), filiale de la société japonaise Yanmar Holdings Co. Ltd, a annoncé qu’elle s’engageait à développer un moteur marin à quatre temps, à grande vitesse et fonctionnant à l’hydrogène. Ce moteur à combustion interne sera utilisé pour produire de l’énergie pour les navires côtiers au Japon.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’expérience de démonstration de navires propres de la Nippon Foundation, qui fait partie intégrante du projet “Zero Emission Ships”. Ce plan vise à donner la priorité au développement de navires à hydrogène dans le but d’atteindre la neutralité carbone dans le secteur du transport maritime côtier d’ici à 2050.

En faisant œuvre de pionnier dans ce domaine, YPT pourrait non seulement bénéficier d’avantages économiques en anticipant la demande croissante de solutions de transport maritime plus écologiques, mais aussi contribuer activement à la réduction de l’empreinte carbone du secteur maritime en général. Des expériences de démonstration seraient essentielles pour valider la faisabilité et l’efficacité de cette technologie dans des conditions d’exploitation réelles.

Greenpeace confirme que la déréglementation des OGM viole les droits des agriculteurs et des consommateurs

Moteur et navire

Selon les plans, YPT sera responsable du développement de deux types de moteurs pour le navire : un moteur à allumage pilote, qui utilisera une petite quantité de biocarburant pilote avec une cocombustion d’hydrogène, et un moteur à allumage commandé alimenté uniquement par de l’hydrogène. Cette approche offre la flexibilité et les options nécessaires pour s’adapter aux différentes conditions d’exploitation et aux préférences en matière d’utilisation des carburants.

Parallèlement au développement du moteur marin à hydrogène, YPT se concentrera également sur la création d’un navire à propulsion hybride-électrique compatible avec le moteur à hydrogène. Ce modèle intégrera des générateurs de moteur à hydrogène et des batteries pour un fonctionnement efficace et polyvalent. Le navire côtier comprendra un système de production d’énergie à l’hydrogène de type unitaire conteneurisé sur son pont supérieur.

Le navire sera construit et développé par Uyeno TransTech Co. Ltd, une compagnie maritime appartenant au groupe Uyeno. Ce partenariat stratégique tire parti de l’expertise et des ressources des deux entreprises pour mener à bien le projet de manière efficace et efficiente.

Le crossover à boîte de vitesses automatique le moins cher du marché coûte 16 996 euros, une alternative à Dacia et MG

Plan à moyen terme

YPT prévoit de commencer les essais de vérification au sol en 2024 en utilisant un moteur à hydrogène à six cylindres avec allumage pilote, dans le but d’achever les opérations de vérification d’ici 2026. Parallèlement, elle effectuera des essais de contrôle au sol avec un moteur à allumage commandé fonctionnant uniquement à l’hydrogène. L’objectif ultime est de parvenir à zéro émission pour les navires côtiers d’ici 2030 en encourageant l’adoption de systèmes de propulsion à l’hydrogène.

Bien que les applications soient principalement destinées aux petits navires commerciaux pour le cabotage, elles reflètent également la volonté du motoriste d’explorer de nouveaux carburants. Il existe une possibilité d’application à plus long terme pour les moteurs de faible puissance et une utilisation potentielle dans la navigation de plaisance, à condition que l’infrastructure d’approvisionnement à quai soit développée pour répondre à la demande.

L’initiative de YPT de développer des navires à hydrogène et de mener des expériences de démonstration marque une étape importante dans l’adoption de technologies plus propres et plus durables dans le secteur maritime, rejoignant des efforts similaires dans d’autres secteurs tels que les transports terrestres, l’aviation, le rail, la production d’énergie et la construction. L’hydrogène apparaît comme une alternative prometteuse aux combustibles fossiles dans ces secteurs en raison de sa capacité à produire de l’énergie sans générer d’émissions de gaz à effet de serre, marquant ainsi une avancée vers une économie plus respectueuse de l’environnement.

Top Infos

Coups de cœur