dimanche, mars 3, 2024
AccueilActualitéLe géant de la technologie qui veut rendre l'internet 100 % écologique...

Le géant de la technologie qui veut rendre l’internet 100 % écologique : Google vient de trouver la solution dans le sous-sol américain

En quête de succès : un test innovant va changer l'internet pour de bon

En novembre dernier, un coin virtuel du monde a connu une évolution vers la durabilité qui rendra l’internet 100 % renouvelable grâce à une opération révolutionnaire respectueuse de l’environnement développée initialement dans le désert du nord du Nevada.

De plus en plus d’entreprises optent pour des méthodes de travail durables. Aujourd’hui, une grande entreprise du monde de la recherche sur internet a créé un avant et un après en optant pour un moyen ingénieux de garantir de faibles émissions polluantes lorsque ses centres de données sont en activité.

La célèbre société Google a notamment créé une alternative innovante pour garantir que tous ses centres de données fonctionnent exclusivement à l’énergie verte 24 heures sur 24, offrant ainsi un système totalement respectueux de l’environnement.

Bien que le projet Grid soit de petite envergure, produisant entre 2 et 3 mégawatts d’énergie, soit suffisamment pour alimenter un nombre limité de foyers, il représente une démonstration essentielle d’un nouveau paradigme dans le domaine de l’énergie géothermique. Cette approche pourrait ouvrir la voie à l’exploitation de la chaleur naturelle de la terre dans diverses régions du monde.

Bien que les roches chaudes soient largement répandues, avec des températures atteignant des centaines de degrés Fahrenheit dans les premiers kilomètres de la surface, les centrales géothermiques ne contribuent que de manière limitée à l’approvisionnement mondial en électricité.

Cela s’explique en grande partie par le fait qu’elles sont principalement construites dans des endroits où il est facile de puiser de l’eau naturellement chauffée, comme les sources d’eau chaude et les geysers. La procédure consiste à pomper de l’eau chaude à la surface, ce qui génère de la vapeur qui, à son tour, alimente les turbines. Toutefois, ce n’est pas la méthode que Google a appliquée.

Comment cette réalisation révolutionnaire a-t-elle été possible ?

Le système géothermique amélioré (Enhanced Geothermal System, EGS) du Nevada fonctionne d’une manière unique. Contrairement au forage classique dans un système hydrothermal naturel, Fervo a choisi de creuser dans une roche complètement sèche et de créer une source chaude artificielle en pompant de l’eau, qui remonte à la surface à une température nettement plus élevée.

Cette approche révolutionnaire pourrait rendre l’internet 100 % renouvelable. Cette méthode fait suite à l’application des techniques de fracturation hydraulique (fracking), courantes dans l’industrie pétrolière et gazière. Fervo a foré deux puits, tous deux d’une profondeur supérieure à 2 000 mètres et s’étendant complètement à l’horizontale.

Poursuivant le processus, l’entreprise les a ensuite réunis par fracturation hydraulique, créant ainsi des fractures dans la roche qui relie les deux puits. L’eau, qui entre initialement froide dans l’un des puits, ressort de l’autre à une température suffisamment élevée pour activer les turbines et produire de l’énergie.

Tim Latimer, PDG de Fervo, a déclaré que les chiffres de réussite sont restés relativement stables depuis l’expérience réussie d’un mois. Au cours de cette période, les températures au fond des puits ont atteint 375 degrés Fahrenheit (191 degrés Celsius), et suffisamment d’eau a été déplacée pour produire environ 3,5 mégawatts d’électricité.

Ces résultats suggèrent que le projet est prêt pour une connexion à long terme au réseau. En outre, la proximité des puits du Nevada avec une centrale géothermique traditionnelle permet d’exploiter les turbines et les lignes électriques existantes pour fournir de l’électricité au réseau.

Google a provoqué une révolution en s’engageant en faveur d’un internet 100 % vert

Google considère l’énergie géothermique comme une solution clé pour relever le défi d’assurer un approvisionnement constant et propre pour ses centres de données. Bien que l’entreprise ait acheté suffisamment d’énergie renouvelable pour couvrir sa consommation annuelle, la variabilité de la disponibilité de l’énergie éolienne et solaire pose des problèmes.

À terme, Google vise un approvisionnement en énergie propre 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 d’ici à 2030, et l’énergie géothermique apparaît comme l’une des principales options pour atteindre cet objectif, selon Michael Terrell, directeur du climat et de l’énergie chez Google.

Top Infos

Coups de cœur