lundi, mai 27, 2024
AccueilActualitéLes gagnants de la première vente aux enchères de la Banque européenne...

Les gagnants de la première vente aux enchères de la Banque européenne de l’hydrogène devraient être annoncés en mai, selon le commissaire européen à l’énergie

Les résultats de l'appel d'offres pour la production d'hydrogène vert devaient être dévoilés ce mois-ci.

Les résultats de la première vente aux enchères de la Banque européenne de l’hydrogène (BEH) devraient être dévoilés en mai, selon Kadri Simson, commissaire européen chargé de l’énergie.

Dans un discours prononcé hier à Sydney, en Australie, lors d’un événement organisé par le European Australian Business Council, elle a déclaré : “La toute première vente aux enchères nationale pour la production d’hydrogène renouvelable dans le cadre de la nouvelle Banque européenne de l’hydrogène a été ouverte en novembre dernier.

La première vente aux enchères de subventions à l’hydrogène de l’UE a attiré suffisamment d’offres pour faire exploser le budget à plusieurs reprises.
“Les premiers résultats sont déjà attendus pour le mois de mai.

Les résultats étaient attendus début avril, les premiers contrats de subvention devant être signés dans les neuf mois.

En février, la Commission européenne a révélé que la vente aux enchères de 800 millions d’euros (867 millions de dollars) avait reçu 132 offres pour des contrats garantissant des primes à prix fixe pour chaque kilogramme d’hydrogène renouvelable produit.

L’idée est que ces subventions comblent l’écart de coût entre l’hydrogène vert (et ses dérivés) et ses équivalents dérivés de combustibles fossiles.

Les producteurs devaient présenter des offres pour une prime à prix fixe dans le cadre d’une vente aux enchères fermée jusqu’à un plafond de 4,50 euros par kilogramme, les offres éligibles les plus basses (pondérées en fonction d’une série d’autres critères tels que la durabilité) étant retenues en premier, et ce jusqu’à ce que le budget de 800 millions d’euros soit épuisé.

Le prix fixe, officialisé par un contrat de subvention, durerait dix ans, à condition que le système soit mis en service dans les cinq ans, ce qui signifie que les premiers verts, c’est-à-dire ceux qui signeront leur contrat en février 2025, devront mettre leur projet en service d’ici à novembre 2030.

Au total, les 132 offres de projets émanant de 17 pays différents représentent une capacité d’électrolyse de 8,5 GW, ce qui serait presque suffisant pour couvrir 10 % de l’objectif de l’UE d’atteindre dix millions de tonnes de production annuelle d’hydrogène renouvelable d’ici à 2030, a déclaré la Commission européenne, ce qui implique une capacité de production annuelle de près d’un million de tonnes par an.

Mais le budget de 800 millions d’euros de la vente aux enchères pilote de l’EHB ne permettra probablement pas de maintenir des primes à prix fixe, même pour une fraction à deux chiffres de cette capacité.

En fait, si toutes les offres acceptées bénéficiaient d’une prime de prix fixe de 4 €/kg (légèrement en dessous du plafond de 4,50 €/kg), cela suffirait à soutenir environ 250 MW de capacité, selon Maren Preuss, experte en politique chez le fabricant allemand d’électrolyseurs Sunfire – soit environ 3 % des 8,5 GW offerts au total.

Cela signifie probablement que des projets plus robustes sur le plan commercial, capables de faire des offres pour des prix fixes beaucoup plus bas, auront englouti une grande partie du budget.

Même si l’ensemble du budget de 800 millions d’euros était affecté à des offres de 0,50 €/kg, il ne suffirait qu’à financer une capacité de 2 GW, soit moins d’un quart de ce qui a été proposé.

Une deuxième vente aux enchères de la Banque européenne de l’hydrogène, d’une valeur de 2,2 milliards d’euros, qui devait initialement avoir lieu au printemps, est maintenant prévue pour l’automne.

M. Simson a ajouté dans son discours d’hier que le Fonds pour l’innovation de l’UE, qui fournit l’argent pour la vente aux enchères, soutient également les projets liés à l’hydrogène par le biais de son programme de subventions régulier, “fournissant environ 2,3 milliards d’euros de subventions pour 35 projets différents”.

Top Infos

Coups de cœur